Le directeur du Conservatoire de Tours démissionne de ses fonctions

16 octobre 2018

La Nouvelle-République du Centre communique :

 » Quelques jours après le suicide de Pierre-Marie Dizier dans sa cellule, deuxième coup de théâtre ce soir avec le départ annoncé du directeur du conservatoire Francis-Poulenc de Tours, Christophe Wallet. » 

Petit coup de tonnerre hier soir dans le monde tourangeau où nous apprenions que Christophe Wallet quittait ses fonctions de directeur du Conservatoire de Région Francis-Poulenc. Départ confirmé par le maire de Tours, Christophe Bouchet, sans autre précision ou commentaire. Entré au conservatoire en 2008 en tant que directeur adjoint de Jean-Marc Cochereau, Christophe Wallet prenait la tête de cet établissement de 1.500 élèves en 2010.  Un établissement qui a fait couler beaucoup d’encre à l’annonce des turpitudes d’un de ses chefs de chœur, Pierre-Marie Dizier. Mis en examen puis placé en détention pour viols et agressions sexuelles sur plusieurs mineurs, ce musicien que beaucoup de collègues et de parents respectaient auraient abusé plusieurs adolescents, pendant de nombreuses années, tous du sexe masculin. Des actes qui l’ont conduit au suicide le 16 septembre dernier.

Depuis l’annonce de l’affaire, la responsabilité morale de la mairie et du directeur du conservatoire avait été pointée du doigt par certains. Comment de tels actes avaient-ils pu se dérouler dans un conservatoire sans que la direction ou son autorité de tutelle, la mairie, aient pu être au courant ? Des questions qui sont toujours restées sans réponse, au moins aux yeux du public, puisque le directeur du conservatoire a toujours refusé de s’exprimer dans la presse.

Hier soir, sans vouloir rentrer dans le détail des raisons de son départ, Christophe Wallet  a simplement précisé qu’il avait demandé une autre affectation, en tant que fonctionnaire territorial, à la mairie de Tours. Il a également indiqué que ce départ, il l’avait déjà prévu depuis longtemps :  » En général, on ne reste pas plus de dix ans sur ce genre de poste, mais j’attendais la fin de l’épisode judiciaire pour demander ma mutation. Pour le reste, j’en parlerai plus tard. » Inutile de dire que cette issue inattendue, un mois seulement après le début de l’année scolaire, ne va pas manquer de poser de nombreuses questions sur un dossier qui laissera inévitablement de profondes cicatrices.

 

© NRCO, 2018, J. Benzakoun, Journaliste, directeur adjoint de la Nouvelle République d’Indre-et-Loire

https://www.lanouvellerepublique.fr/…/tours-le-directeur-du…

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *